La vignette Crit’Air, obligatoire depuis Janvier 2017 dans certaines zones à circulation restreinte (ZCR) comme Paris, visera en ce début juillet 2017 l’interdiction à la circulation d’une nouvelle catégorie de véhicules. De plus en plus de villes se verront également adopter la vignette  au cours de cette année. Que faut-il savoir sur les futures conditions de circulation ? A quoi devons-nous nous attendre avec ce dispositif ? Découvrez l’essentiel sur les restrictions de circulation et les vignettes Crit’Air 2017.

Quelle est l’utilité de la vignette auto Crit’Air ?

La mise en place du dispositif des vignettes Crit’Air est une conséquence de la loi de transition énergétique votée en juillet 2015. Cette loi autorise aux villes d’émettre une interdiction de rouler. L’objectif est d’améliorer la qualité de l’air respiré par les habitants puisque dans certains cas, comme dans la ville de Paris, la qualité de l’air ne répond pas aux normes européennes. La vignette auto 2017 est un outil utile pour imposer une restriction de circulation en ciblant certains véhicules et donc sans avoir à les interdire massivement.

Quelle étiquette pour quel véhicule ?

Les 6 catégories décidées par le gouvernement sont les mêmes que l’année dernière, allant de la norme Euro1 à la norme Euro6 :

vignette Crit'Air 2017
Source: ecologique-solidaire.gouv.fr

Afin d’obtenir des informations plus précises à propos de cette classification, vous pouvez consulter l’article suivant:

Quelles villes concernées en  2017 ?

En juillet prochain, et depuis janvier à Paris, tout automobiliste circulant dans une zone à circulation restreinte (ZCR), et lors des pics de pollution, devra obligatoirement se munir d’une vignette Crit’Air sur son pare-brise. Les villes concernées jusqu’à lors, comme Paris, Saint-Denis, Clermont-Ferrand, Lyon, Villeurbanne, Grenoble, Nice, Bordeaux et Aix-en-Provence continuerons à respecter les règles de la vignette Crit’air. 2017 annonce alors le développement et l’arrivée de cette vignette dans d’autres villes, comme Lille, Marseille, Strasbourg et ses 28 communes voisines qui l’adopteront en septembre. Ce développement progressif a pour but de répondre à un objectif d’obligation nationale en 2020.

Comment fonctionnent les interdictions de circuler avec la vignette Crit’air ?

Paris, pour qui le port de la vignette Crit’Air est obligatoire depuis Janvier 2017 se qualifie alors comme la première ZCR de France. En conséquence, depuis janvier, les véhicules les plus polluants de la capitale appelés les « non-classés » ne peuvent plus y circuler pendant les jours de la semaine, et ce entre 8h et 20h. Les weekend restent néanmoins libres à la circulation, tout comme les nuits entre ces mêmes horaires. Les autres villes qui appliqueront ce dispositif feront l’objet de règles similaires mais elles seront déterminées plus précisément au cas par cas.

Quels véhicules concernés par les interdictions de circuler à partir du 1er juillet 2017?

Suite aux décisions du gouvernement, en plus des véhicules « non-classés » déjà interdis de circulation à Paris depuis janvier, les véhicules portant la vignette Crit’air 5 seront également pointés du doigt et ce, des le 1er juillet 2017. Les véhicules légers, utilitaires légers et deux-roues motorisés de Crit’Air 5 seront donc interdits de circulation dans les ZCR de 8 h 00 à 20 h 00 du lundi au vendredi. Les poids lourds, bus autocars seront quant à eux interdits de 8 h 00 à 20 h 00, tous les jours de la semaine.

Quels véhicules non-concernés par les interdictions de circuler ?

Les voitures possédant une carte handicapée ne sont pas concernées par ce classement. Toutes les autres voitures circulant dans une ZCR devront se munir obligatoirement d’une vignette.

Que se passe-t-il si un automobiliste ne met pas en place sa vignette Crit’Air ?

A partir du 1er juillet 2017, la vignette Crit’Air doit être apposée sur le pare-brise pour pouvoir circuler dans une ZRC. Dans le cas d’absence de vignette Crit’Air sur votre véhicule se trouvant en ZRC, une contravention plus sévère pourra être émise. En effet, le décret du 5 mai 2017 annonce la mise en place d’une amende de 68 euros en cas d’infraction. Cette amende, si payée immédiatement ou dans les quinze jours suivants pourra être minorée atteignant alors 45 euros.

Comment se procurer une vignette?

Le prix de la vignette est à ce jour de 4,18 € incluant le montant du frais de port. L’acquisition de celle-ci se réalise sur le site officiel du gouvernment certificat-air.gouv.fr.

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE