Quels indicateurs pour suivre la consommation de carburant ?

0
3683

Lorsqu’une entreprise décide de suivre sa consommation de carburant, elle se trouve rapidement confrontée à la cohérence et à la pertinence des données et des indicateurs essentiels pour pouvoir impliquer les conducteurs et les managers. Quels indicateurs faut-il retenir pour bien suivre la consommation de carburant d’une flotte automobile ? Comment construire ces indicateurs ?

Règle N°1 : bien comprendre et sécuriser la source des données de consommation de carburant

Il est, en effet, essentiel d’analyser l’origine possible des données avant de fixer les indicateurs qui seront utilisés pour suivre l’activité et la dépense de carburant du parc automobile. De nombreuses erreurs peuvent provenir de la source même des données : l’exemple le plus fréquent étant la déclaration erronée d’un relevé kilométrique par un conducteur. Près de 15% des saisies de kilométrages sont fausses ou bien inexactes du fait de l’inattention du conducteur : saisie d’un « zéro » supplémentaire, erreur de frappe sur le clavier … il est important de disposer d’un système ou bien d’un processus qui vous permette de filtrer les données en amont avant de les exploiter. Il peut s’agir d’un système de gestion de parc ou bien tout simplement d’une application Excel qui vous permette de déceler les kilométrages improbables.

Règles N°2 : bien comprendre et identifier les kilométrages personnels et professionnels

En effet, il est très fréquent de constater un ratio de consommation de carburant en Litre/100 km très faible (autour de 2L.) pour un conducteur qui utilise son véhicule pour des déplacements personnels, avec l’autorisation de l’entreprise, sans prise en charge du carburant par cette dernière. Dans ce cas, le véhicule effectue bien des kilométrages mais la consommation de carburant est déconnectée de l’activité.

Avant toute démarche de construction d’indicateur, il est donc essentiel pour le gestionnaire de parc automobile de savoir si cette éventualité existe dans son entreprise, puis de disposer de ratios de kilomètres personnels non pris en charge par l’entreprise pour chaque conducteur. Cela concerne notamment les conducteurs se trouvant en zone mixte susceptibles de pouvoir utiliser leur véhicule à titre personnel et susceptible de ne pas être pris en charge par leur employeur.

Nous recommandons de fixer un ratio estimatif de kilomètres personnel par an (exemple : 8.000 km/an) ou bien de mettre en place une remontée des déclarations par les conducteurs eux-mêmes une fois par an (avec déclaration des kilomètres personnels de l’année précédente et déclaration des kilomètres personnels prévisionnels de l’année future).

Règle N°3 : bien fixer l’échelle de temps des indicateurs de consommation de carburant

En effet, la prise en compte d’un ratio sur une période courte d’un mois est souvent trop courte et erronée. Une prise de carburant effectuée en début ou fin de mois peut radicalement modifier le ratio dans les deux sens. Nous conseillons de maintenir une double échelle de temps : mensuel et linéaire 12 mois. Cette double échelle permet de disposer d’une vue court terme et, surtout, de comparer avec un comportement de consommation plus long moins assujetti à des effets de bornages de temps.

Règle N°4 : choisir les indicateurs d’activité et de consommation de carburant pertinents pour votre entreprise

Nous vous proposons ici une liste d’indicateurs liés à l’analyse de l’activité et de la consommation de carburant dans une entreprise :

  • Evolution des kilométrages mensuels moyens avec la possibilité de filtrer sur la nature des kilométrages (Totaux, Professionnels, Personnels) pour suivre l’activité de la flotte automobile
  • Evolution des relevés kilométriques moyens qui donne au gestionnaire de parc une indication sur l’usure de son parc automobile
  • Evolution de la dépense moyenne mensuelle de carburant (en HT pour les VUL et en TTC pour les VP)
  • Evolution du litrage moyen mensuel de carburant afin d’analyser la dépense de carburant en neutralisant les impacts lié aux fluctuations de prix à la pompe
  • Evolution des ratios de consommation de carburant en Litres / 100 kms qui permettent réellement d’appréhender et surtout de comparer le comportement de chaque conducteur et d’engager des actions correctives si nécessaires

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE