À la découverte du parc américain, entretenir pour payer moins

0
151

Du côté des États-Unis, deux grandes conclusions ont été faites : l’âge moyen du parc de véhicules américain est de 11 ans et l’entretien d’un véhicule représente un coût de plus en plus élevé.

D’après ces deux constatations, on pourrait croire que leurs véhicules sont de moins en moins fiables et que les entretenir coûte plus cher. Or, ce n’est pas le cas. Les fabricants font des voitures qui fonctionnent plus longtemps. Ainsi, les visites chez les concessionnaires sont moins nombreuses : le nombre de réparations liées au moteur a diminué de 1,3 % dans l’ensemble avec 161 350 réparations signalées en 2012 contre 163 532 corrections effectuées en 2011. Cette même diminution apparaît chez les véhicules hybrides qui sont pourtant de plus en plus nombreux et qui disposent de plus en plus de personnes qualifiées pour les entretenir.

Parallèlement, les réparations sont plus coûteuses : le pourcentage des 15 réparations les plus onéreuses représente aujourd’hui 1,03 % des réparations totales (sur le réseau, carMD). Ce chiffre est en augmentation. Mais il est heureusement faible en comparaison avec les 15 réparations les moins chères, qui représentent 7,28 % des visites en garage et concession.

Mais il faut savoir qu’en résolvant les problèmes techniques de faible importance et en effectuant des entretiens réguliers, les Américains prolongent la durée de vie de leurs véhicules et minimisent les défaillances de leurs moteurs. Par exemple, plutôt que d’ignorer la défaillance d’une bougie qui vaut moins de dix euros et qui peut engendrer une réparation à hauteur de 250 euros (usure de la bobine d’allumage ou convertisseur catalytique endommagé coûtant environ 1000 euros), il la remplace. Ou autre exemple, ils étendent la durée de vie du capteur d’oxygène en utilisant des types de carburant recommandés et en changeant régulièrement l’huile et les bougies.

impact conso carburantEn adoptant cette attitude préventive, ils réduisent également leur consommation de carburant. A ce sujet, CarMD a constaté que les 5 problèmes moteurs les plus courants ayant une incidence négative sur l’économie de carburant d’un véhicule (si on les ignore en continuant à rouler) sont les suivants :

  • Sonde Lambda (jusqu’à 40 % de dépense carburant en plus)
  • Bouchon du réservoir (+ 0,5 %)
  • Pot catalytique (+ 20 %)
  • Bobine d’allumage (+ 20 %)
  • Bougie d’allumage et fils électriques, câbles (+ 2 %)

Ainsi, peut-être que la solution pour réduire les frais engendrés par nos véhicules est tout simplement d’en prendre soin.

Sources : CarMD, 2013 Vehicule Health Index disponible sur : http://corp.carmd.com/2013-vehicle-health-index.htm?subId=224

PAS DE COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE