Comment réduire les dépenses de carburant ?

1
1538

Dépense carburantLe budget de dépense de carburant peut peser entre 16% et 30% du coût total annuel d’un parc automobile. Cela est avant tout lié à la typologie des conducteurs et notamment au kilométrage qu’ils sont amenés à parcourir. Le budget carburant d’un parc de véhicules de fonction de conducteurs sédentaires « parisiens » pèsera près de 15%, alors que le budget carburant d’une flotte de commerciaux ou techniciens situés sur l’ensemble du territoire approchera facilement les 25% à 30% du coût total annuel. Au-delà de ce constat, essentiel, quels sont les principaux leviers pour réduire les dépenses de carburant d’une flotte automobile au sein d’une entreprise ?

Premier levier pour réduire la facture de carburant : choisir les bons véhicules !

Cela parait évident, mais le premier acte qui permet de réduire la facture de carburant réside dans le choix des véhicules. Les entreprises disposent d’indicateurs précieux. Le ratio de consommation mixte, si il est largement sur-estimé par tous les constructeurs, donne une indication sur le niveau global de consommation. Les motorisations (Diesel, Hybrides…) impactent fortement sur ce niveau de consommation. L’équipement d’une boîte de vitesse automatique peut également influencer sur la consommation, dans un sens positif comme dans un sens négatif. Nous conseillons vivement aux entreprises de prendre en compte l’indicateur de consommation de carburant dans le choix des véhicules.

Deuxième levier pour réduire la facture de carburant : choisir son fournisseur de carburant pour améliorer ses conditions d’achat

Chaque entreprise peut décider de sa source d’approvisionnement de carburant et influencer ainsi sur les conditions d’achat. Certaines entreprises demandent à leurs conducteurs de privilégier la consommation de carburant dans des stations services Low Cost en passant leurs dépenses en note de frais. La grande distribution pèse plus de 40% des ventes totales de carburant en France et le différentiel de coût unitaire peut aller jusqu’à -10% entre une station traditionnelle (TOTAL, SHELL, ESSO, BP…) et une station low-cost (Leclerc, Intermarché…).

Il est également possible de signer des accords dits « grands comptes » sous forme de carte carburant avec certains réseaux de distribution de carburant afin de vous faire bénéficier de conditions spécifiques : rabais sur le tarif affiché, application de barèmes nationaux quel que soit la station utilisée… Les réseaux TOTAL/ELF et SHELL/ESSO, BP proposent des accords privilégiés. La grande distribution propose également des accords grands comptes (LECLERC, AUCHAN…).

Troisième levier pour réduire la facture de carburant : agir sur le comportement de consommation du conducteur

Ce levier constitue, d’après nous, le moyen le plus efficace pour réduire le budget de carburant annuel d’une flotte automobile en entreprise.

Règle N°1 : suivre les dépenses de carburant de chaque conducteur et le faire savoir. Nous conseillons vivement de mettre en place un système qui permette de suivre précisément les consommations de carburant des conducteurs. L’utilisation de carte de carburant est le meilleur moyen de réponde à cet objectif. La carte de carburant permet également d’éviter les habitudes de consommation non acceptées par l’entreprise (prise de carburant en dehors d’horaires spécifiques, les week-end, les jours fériés, mais aussi en dehors de zones géographiques). Les cartes de carburant constituent un garde-fou très performant. Dans tous les cas, l’entreprise doit trouver un moyen de suivre la consommation de carburant et de la faire savoir à ses conducteurs afin d’éviter tout excès.

Règle N°2 : partager les informations avec les conducteurs. La plupart des entreprises n’exploitent pas les données éventuellement disponibles. Il convient de mettre en place des indicateurs de ratio de consommation en Litre / 100 km mais également d’être capable de préciser le kilométrage personnel et le kilométrage professionnel. En effet, un conducteur pouvant utiliser son véhicule à titre personnel, mais n’ayant pas le droit de consommer du carburant, présente des ratios de consommation de 2,0 L /100 km… chaque conducteur doit être identifié avec un profil spécifique afin de neutraliser cet effet.

Règle N°3 : toutes les études techniques actuelles démontrent la possibilité de réduire de 10% à 15% la consommation de carburant par la mise en place d’une conduite économique en entreprise. Les entreprises investissent de plus en plus en formation dans ce domaine mais se heurtent également au suivi des comportement de consommation. Nous conseillons vivement aux entreprises de trouver des moyens permettant le suivi des comportement de conduite. Au-delà de l’approche coercitive, il existe un espace pour la stimulation et l’incitation des conducteurs. Certaines organisations montent des challenges basés sur le ratio de consommation L/100 Km (après avoir neutralisé l’aspect consommation personnelle/professionnelle…). Dans tous les cas nous conseillons de mettre en place un système qui permet de collecter les données.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UNE RÉPONSE